top of page

Pourquoi la grippe nous envahit en hiver?

Dernière mise à jour : 3 mars

La grippe prolifère en hiver quand l’ensoleillement est le plus faible.

Le froid nous pousse à nous couvrir les bras, la tête et même les mains, donc notre peau n’est plus exposée autant aux rayons du soleil. Privée des UVB du soleil qui lui permettent de changer notre cholestérol en vitamine D, notre peau ne fabrique plus de cette vitamine bienfaisante. On peut donc en conclure que la vitamine D serait en quelque sorte notre meilleur bouclier, tout en jouant un rôle majeur pour l’activation du système immunitaire.

 

Elle serait essentielle à l’activation des lymphocytes T (ou cellules T), vos cellules « garde-du-corps » qui consacrent leur vie à détruire tous les ennemis qui essayent d’entrer dans votre corps. Afin de devenir actives, ces cellules doivent subir une transformation pour passer à l’état de cellules tueuses ou de cellules auxiliaires. Ce n’est qu’alors qu’elles gardent en mémoire les envahisseurs spécifiques. Cela dit, en l’absence de vitamine D, les cellules T n’effectuent pas cette transition. Résultat, votre système immunitaire ne fonctionne pas au maximum de ses capacités.


En hiver, il est donc fortement conseillé de manger des produits riches en vitamine D : poissons gras, huile de foie de morue, œufs, foie. Sinon,  prendre des suppléments de vitamine D3, puis les prendre le matin après avoir mangé. En effet, la vitamine D est mieux assimilée par l'organisme quand il y a présence de lipides (gras).

 

D’ailleurs, vous n'aurez pas de bonnes défenses naturelles sans une bonne flore intestinale: Les bactéries et levures qui peuplent votre flore  intestinale sont autant de petits soldats qui protègent votre organisme contre les infections. Donc, quand le système immunitaire est particulièrement sollicité, mangez de nombreux produits fermentés. Ils participent à l’entretien et au réensemencement de votre flore intestinale; comme le yogourt, le kéfir , la choucroute, des carottes, des betteraves, des concombres, des cornichons et des oignons ou simplement consommer des probiotiques.

 

Mais le plus important est l’équilibre:

Le stress et le régime alimentaire typique des pays industrialisés nous  rendent vulnérables aux virus, parce que notre organisme est acidifié, appauvri en vitamines et en minéraux.

 

Nous sommes également inondés de toxines et produits chimiques que notre corps peine à métaboliser et à éliminer . Pour restaurer l’équilibre, supprimez le sucre, mangez plus de végétaux et fruits riches en polyphénols, qui ont des propriétés antioxydantes très importantes.





Comments


bottom of page